Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Le sénateur demande à Ignatieff de s’excuser pour ses commentaires sur l’esclavage

Toronto, le 11 mars 2011 – Le sénateur Don Meredith a demandé au chef libéral Michael Ignatieff de s’excuser pour avoir utilisé hier (jeudi), dans sa réponse à un journaliste, une expression argotique en rapport avec l’esclavage des Noirs au XIXe siècle, aux États-Unis. 

M. Meredith, un Noir d’origine jamaïcaine, nommé récemment sénateur de l’Ontario, tient à condamner vertement le Dr Ignatieff  pour avoir dit à un journaliste « … wait a cotton-pickin’ minute here ». 

« L’expression choisie par le chef libéral est à tout le moins insensible, et elle est certainement offensante pour beaucoup de personnes, affirme le sénateur. L’expression renvoie à une époque où l’esclavage était acceptable, et où tout un peuple était considéré inférieur en raison de la couleur de sa peau. » 

M. Meredith a également eu des critiques à l’endroit de Mme Marlene Jennings, une députée noire, libérale, dans le comté montréalais de Notre-Dame-de-Grâce – Lachine. 

« Dans le passé, Mme Jennings a été prompte à dénoncer de tels commentaires, précise-t-il, mais quand c’est au tour de son propre chef, elle ne proteste nullement. Ce qui me fait penser qu’elle n’exige pas des autres des normes plus élevées que celles qu’elle s’impose à elle-même, à son chef et à son parti. » 

Le sénateur a dit espérer que Mme Jennings et d’autres personnes se joindront à lui pour demander au Dr Ignatieff de s’excuser pour ses commentaires. 

– 30 –